AccueilimageLa MRCimageCommuniqués, publications et avis publicsimageEnvironnement - Une volonté ferme d’améliorer la qualité de l’eau
Environnement - Une volonté ferme d’améliorer la qualité de l’eau
01 octobre 2019

Saint-Hyacinthe, le 30 septembre 2019 – La MRC des Maskoutains et la municipalité de Saint-Hugues sont fières du travail accompli par le comité de revitalisation de la rivière Chibouet (CRRC) depuis sa fondation, le 14 avril 2014. Le reportage-choc du journal La Presse, publié le samedi 21 septembre, a eu un écho national alors que se tiennent les audiences de la Commission de l’agriculture, des pêcheries, de l’énergie et des ressources naturelles. Nous déplorons le fait qu’il assombrisse le travail du comité formé de bénévoles qui travaillent en collaboration avec les producteurs, intervenants et citoyens de la région et qui sont appuyés par Bénédicte Balard, agente de liaison des comités de bassin versant de la MRC.

Un milieu concerté, des actions qui se multiplient

Deux projets d’aménagement favorisant la biodiversité ont été mis en place par le comité en 2019.

D’une part, la consolidation d’un corridor faunique sera effectuée cet automne le long de la rivière Chibouet au niveau de ravines identifiées dans la municipalité de Saint-Hugues. Il s’agit d’une plantation planifiée dans les secteurs identifiés afin de recréer des habitats diversifiés et de qualité pour la faune. Plus de 4 hectares seront ainsi aménagés dans le bassin versant. Six propriétaires participent activement à ce projet financé par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), dans le cadre du programme Prime-Vert.

D’autre part, un aménagement de bandes riveraines élargies favorisant les pollinisateurs et la biodiversité est aussi en cours de réalisation dans la municipalité. Trois producteurs agricoles prennent part à ce projet qui a permis l’ensemencement fleuri de bandes riveraines, la plantation d’un îlot d’arbustes ainsi que l’installation de nichoirs à pollinisateurs. Les partenaires impliqués sont La Coop Sainte-Hélène, Paysagement Lapierre, Transport Petit et la MRC des Maskoutains.

Des ateliers de sensibilisation sont offerts aux camps de jour des municipalités du bassin depuis deux ans. Cette activité, qui dure une demi-journée, vise à expliquer et à démontrer aux participants le fonctionnement d’un bassin versant et le rôle que chacun peut jouer pour améliorer la qualité des cours d’eau qui nous entourent.

Notons également que l’OBV Yamaska, soutenu par la MRC des Maskoutains, lancera prochainement un projet qui rejoint les objectifs du CRRC et qui vise à mettre en place une agriculture durable dans le bassin versant de la rivière Chibouet et à améliorer la biodiversité et la qualité de l’eau de la rivière grâce à la participation des agriculteurs et le soutien du milieu, dont le CRRC.

Ce ne sont-là que quelques exemples d’actions et de projets du comité de bassin versant auxquels se combinent de nombreuses initiatives en agroenvironnement mises en place par les producteurs du territoire.

La petite histoire du comité de revitalisation de la rivière Chibouet

Le mandat du CRRC a toujours été clair : améliorer la qualité de l’eau de la rivière Chibouet, redonner l’accès à une rivière en santé et rétablir la qualité des habitats naturels.

Les objectifs du CRRC sont ambitieux. En voici quelques-uns :

• Améliorer les pratiques des acteurs du milieu (pratiques agricoles, municipales, industrielles, commerciales et individuelles)

• Faire la promotion des bandes riveraines

• Restaurer et protéger les berges des cours d’eau du bassin versant

• Sensibiliser la jeunesse à l’importance de la qualité de l’eau

• Restaurer et préserver les habitats fauniques et la biodiversité

Avant même sa mise sur pied et dès sa toute première publication, le CRRC a fait preuve de transparence dans un article qui comprenait des extraits du document Tendances de la qualité de l’eau de 1999 à 2008 dans dix bassins versants agricoles du Québec (MDDEFP 2013) et de celui intitulé Présence de pesticides dans l’eau au Québec : bilan dans quatre cours d’eau de zones en culture de maïs et de soya en 2008, 2009 et 2010 (MDDEFP 2012). Cet article est paru dans le bulletin des comités de bassin versant, Source de changement, en 2015.

En 2018, lors de l’assemblée générale annuelle du CRRC, l’OBV Yamaska a aussi présenté et expliqué aux participants les résultats du suivi des pesticides dans le cadre du Réseau-rivières du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC). La rivière Chibouet est l’une des stations faisant partie du Réseau-rivières situées en milieu agricole du ministère.

La rivière Chibouet traverse plusieurs municipalités, dont Saint-Nazaire-d’Acton, Upton (MRC d’Acton), Saint-Eugène (MRC de Drummond), Saint-Liboire et Sainte-Hélène-de-Bagot. Elle se déverse dans la rivière Yamaska, à Saint-Hugues. Ce grand bassin hydrologique couvre plus de 165 km2 et l’on y trouve principalement des terres agricoles. Parmi les bassins versants de la MRC des Maskoutains couverts par un comité de citoyens bénévoles, celui-ci se classe au 2e rang en termes de superficie.

Qui sont les membres du CRRC?

Le comité est formé des bénévoles proactifs suivants : Laurianne Levert-Gauthier, Angèle Boulay, Thomas Fortier-Pesant, Jean-Pierre Foucault, Fernand Giard, Serge Giard, Daniel Lanoie, Pierre Paré et Carole Thibeault. À chaque rencontre, le souci d’améliorer la qualité du bassin versant est omniprésent.

Il est épaulé par une agente de liaison des comités de bassin versant de la MRC, madame Bénédicte Balard.

Pour en savoir plus sur les activités du comité et surtout, si vous avez envie de vous impliquer, communiquez avec Mme Bénédicte Balard au 450 774-3156 ou par courriel à bbalard@mrcmaskoutains.qc.ca.

Source :
Denyse Bégin
Agente de communication
450 768-3001
dbegin@mrcmaskoutains.qc.ca

Réalisé par Nmédia