AccueilimageLa MRCimageCommuniqués, publications et avis publicsimageL’économie maskoutaine performante en 2014 - Le secteur manufacturier maintient sa croissance
L’économie maskoutaine performante en 2014 - Le secteur manufacturier maintient sa croissance
21 avril 2015

L’économie maskoutaine performante en 2014
Le secteur manufacturier maintient sa croissance

Saint-Hyacinthe, le 20 avril 2015 - Au terme de sa tournée de visites qu’il effectue annuellement auprès des industries de son territoire, le CLD Les Maskoutains a dressé un bilan positif de la performance économique de la région maskoutaine pour l’année 2014. Les informations recueillies démontrent que le secteur manufacturier maskoutain a bien tiré son épingle du jeu et que les projets mis de l’avant par les industriels et les nouveaux investisseurs auront permis à notre économie de maintenir sa croissance.

L’investissement dépasse encore les 200 M$

Pour une troisième année consécutive, la valeur totale des investissements industriels a franchi la barre des 200 M$ en 2014. Il s’agit d’un signe évident que le secteur manufacturier se maintient et que les entreprises continuent d’investir dans la Grande région de Saint-Hyacinthe. Ainsi, 231 509 000 $ en investissements ont été comptabilisés dans l’ensemble des industries de notre territoire. Ceux-ci ont été répartis dans 171 projets dont 20 représentaient de nouvelles entreprises sur notre territoire. Chacun de ses projets aura généré un niveau d’investissement moyen de quelque 1,3 M$ ce qui, encore une fois cette année, dépasse largement la moyenne des quinze années précédentes qui était de 965 000 $ d’investissements par projet.

500 nouveaux empois

La région maskoutaine aura tout de même vu 500 nouveaux emplois manufacturiers se créer sur son territoire au cours de la dernière année. Afin d’avoir un portrait juste de l’état de croissance de l’emploi lié au secteur secondaire, il faut toutefois calculer le bilan net d’emplois en fin d’année en retranchant des emplois créés, le nombre d’emplois perdus par des fermetures ou des rationalisations d’entreprises. Ainsi, le gain net d’emplois pour 2014 se situe à 34 emplois. Le nombre d’emplois manufacturiers s’élève donc maintenant à 13 188. Il s’agit d’une cinquième année consécutive de croissance pour la région. Avec ce niveau d’emploi, Saint-Hyacinthe demeure l’une des régions ayant le plus haut taux d’industrialisation au Québec avec plus de 30 %.

L’agroalimentaire domine

En ce qui concerne les différents secteurs d’activité qui composent la structure industrielle de notre région, il est possible de constater toute l’importance qu’occupe l’industrie des biotechnologies et de l’agroalimentaire. Celle-ci continue d’insuffler la plus large part de notre croissance économique. En 2014, plus de 76 % des investissements manufacturiers ont été réalisés dans ce secteur avec 175,8 M$, une prédominance qui ne cesse de croître (elle était à 61 % en 2013) et qui s’explique par plusieurs facteurs, dont la croissance de la Cité de la biotechnologie et la présence chez nous de très grandes entreprises dans ce secteur. C’est aussi le secteur « biotechnologie et agroalimentaire » qui agit comme moteur de la création d’emplois pour l’industrie avec 338 emplois créés en 2014, soit 68 % du total enregistré.

La contribution du CLD au développement économique

Ainsi, en 2014, le CLD a travaillé dans plus de 254 dossiers actifs auprès d’entreprises de la région ou souhaitant s’y établir. Les membres de son équipe de professionnels ont réalisé pas moins de 80 plans d’affaires et ont monté 60 dossiers de prévisions financières. Avec ses programmes et ceux dont il a la gestion, l’organisme a versé plus de 1,4 M$ en aide financière (prêts et subventions) à des entreprises qui ont ainsi pu réaliser leurs projets générateurs de retombées économiques et créateurs d’emplois.
« Les résultats que nous vous présentons cette année sont encore une fois éloquents et impressionnants, car ils sont la somme de plusieurs facteurs. L’approche concertée et entrepreneuriale de l’équipe du CLD, qui adapte ses services en fonction des besoins du milieu, en est un.  Mais par-dessus tout, la confiance des entrepreneurs et des dirigeants de la région dans leur entreprise est le facteur le plus déterminant », a souligné le directeur général du CLD, Charles Fillion.

2014 a aussi été une année charnière où le conseil d’administration et l’ensemble du personnel ont fait preuve de résilience. Ainsi, le CLD a entrepris en 2014 des travaux pour assurer le maintien de l’expertise de son équipe et la continuité de ses mandats dans un nouveau service au sein de la MRC des Maskoutains. Cette orientation, marque une importante page d’histoire pour le CLD Les Maskoutains.

« Nous remercions tout spécialement les administrateurs qui, tout au long de l’année ont contribué, bénévolement et sans ménager leur temps et leurs efforts, aux travaux du conseil d’administration et de ses différents comités. À cet égard, leur engagement a été remarquable », a conclu la présidente du CLD, Francine Morin.

                                                -30-

 Source : Charles Fillion
                Directeur général
                450 773-4232

Mme Francine Morin, préfet de la MRC des Maskoutains et M. Charles Fillion, directeur général du CLD Les Maskoutains. Photo : Les Studios François Larivière.Voir
L'image
Réalisé par Nmédia